Liste

Blog Plumes de lune, par Kara

 J’habite actuellement à quelques dizaines de kilomètres d’Oradour sur Glane, et j’avais pour projet de m’y rendre un jour. Quand j’ai vu ce livre dans le catalogue de Scrineo, je me suis dit que c’était l’occasion de prendre mon courage par les cornes et de franchir le pas. Dans la foulée de ma lecture, j’ai entrainé Kinou avec moi et on s’est rendu à Oradour. Cette chronique sera donc illustrée par nos photos prises sur place.

Pour ceux qui n’y connaissent rien en histoire, Oradour sur Glane est un village victime de la deuxième guerre mondiale. Le 10 juin 1944, en représailles aux actions de la résistance, les nazis détruisent le village et ses habitants. Au total, 642 personnes sont tuées ce jour là (dont plus de 200 enfants).

Le village détruit a été conservé et préservé tel qu’il était depuis le massacre, comme lieu de recueillement et de mémoire. Inutile de dire que visiter le village martyr, c’est hyper poignant, et ça te fait sentir vraiment abasourdi par rapport à toute la barbarie humaine. Toujours est-il que le site a un côté apaisant et paisible, mais totalement irréel.

Le livre nous raconte les événements de ce fameux jourdu point de vue de Rogerle seul enfant qui a survécu au massacre (il y a eu 7 survivants en tout). On suit Roger, et sa famille, depuis leur expulsion par les nazis de Charly (un village en Alsace) en 1940, jusqu’à leur installation à Oradour sur Glane avant, pendant, et après le 10 juin. On n’a que le point de vue de Roger durant l’ensemble du livre, on voit donc les événements par le biais d’un habitant du village et ça donne un nouvel angle à ce qu’on a pu apprendre au cours de notre scolarité.

Le livre ne se concentre pas uniquement sur l’attaque du village, mais sur l’ensemble du contexte de l’époque, à travers la vie d’un enfant normal. Les quelques chapitres consacrés au 10 juin ne constitue qu’une partie du roman. Le livre reste très évasif par rapport aux événements, c’est sobre et pudique, ça reste en surface, sans donner trop de détails. Pour moi, c’est tant mieux, c’est un livre pour enfant et il raconte de façon relativement factuelle ce qui s’est déroulé, sans ajouter d’artifice ou essayer de romancé l’histoire à outranceJ’ai apprécié ce côté solennel et authentique de l’histoire. Le livre est assez court et se lit d’une traite.

Au moment de notre visite, je venais juste de le lire, et j’avais donc bien tous les événements en tête. C’est d’autant plus poignant que j’ai pu y retrouver les lieux évoqués (le champ de foire, l’église, l’école,…) et mettre des images (ou du moins un cheminement) sur les faits racontés. C’est assez perturbant, surtout quand tu découvres les noms des familles qu’on suit dans le bouquin sur les stèles de commémoration.

En somme, un livre pour les plus jeunes que je conseille à tous, c’est triste et c’est dur, mais c’est fait avec respect et c’est un sujet qui reste malheureusement intemporel. Et bien sûr, n’hésitez pas à venir visiter Oradour sur Glane aussi, pour vous rendre compte de la réalité des faits. 

  Articles

1 2 3 6
décembre 18th, 2019

Nathalie B., enseignante en primaire, a lu le roman avec ses élèves

décembre 18th, 2019

Je ne pensais pas un tel roman possible

décembre 18th, 2019

Je conseille aux parents de le lire avant pour pouvoir en parler avec leurs enfants

décembre 18th, 2019

Sobre et pudique

décembre 18th, 2019

Je sais à présent comment j’arriverai à en parler à ma fille

décembre 18th, 2019

Sans jamais tomber dans le « trop »

décembre 18th, 2019

Un récit complété par un dossier documentaire clair et précis

décembre 18th, 2019

« La culture de la paix s’inculque dès le plus jeune âge »

décembre 18th, 2019

Une formidable adaptation de cet événement historique

décembre 18th, 2019

L’occasion de parler d’Histoire avec votre enfant