Liste

« Commençons par un classique, Le Roman de Renart, triplement réécrit : d’abord par une adaptation littéraire au jeune public, puis avec des phrases ciselées pour permettre une lecture à voix haute d’une parfaite fluidité et, enfin, par la suppression les accents circonflexes (toute la collection est conforme à la nouvelle orthographe – après 4 ou 5 livres, on s’y fait ;o) ). Parmi la trentaine de branches narratives répertoriées dans cette œuvre du XIIIe siècle, Régis Delpeuch a choisi 8 histoires qu’il a judicieusement enchaînées sur 48 pages (par de petits rappels de l’une à la précédente) : Les jambons, Les poissons, La pêche, L’andouille, L’andouille (une autre !), Le miel, Le héron et les canards gras ainsi que Le puits. Mes élèves et moi avons adoré cette entrée dans cet ensemble de récits complexe, qui, si on la lit à haute voix, nécessite une heure. À noter qu’un petit clin d’œil à Jean de La Fontaine est glissé par R. Delpeuch (p.35) « À ces mots, l’ours ne se sent plus de joie« , justement pas dans l’épisode où le repas convoité par le goupil est possédé par un animal réfugié en hauteur… »

Par Bruce Demaugé-Bost, lundi 14 octobre 2013 Quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  Articles

1 2 3 5
octobre 17th, 2018

Avec comme toujours un thème de société, évoqué en filigrane

avril 24th, 2018

Régis Delpeuch s’est présenté avec beaucoup d’humour et de bienveillance

avril 24th, 2018

avril 24th, 2018

avril 24th, 2018

Depuis la création du salon, 140 écrivains ont rencontré les jeunes Sarladais, des classes de maternelle jusqu’à celles du lycée

avril 24th, 2018

Une histoire pleine de suspense et bourrée d’humour

avril 24th, 2018

Régis Delpeuch concilie très bien humour et gravité

avril 24th, 2018

Mamie Polar, une Miss Marple mariée

avril 24th, 2018

Cette fois, l’histoire est racontée par un enfant

décembre 11th, 2017

Mamie Jo ne fait plus de cadeaux